Domaines d'activités stratégiques

LES PRINCIPAUX DOMAINES D’ACTIVITÉS STRATÉGIQUES DE LA FILIÈRE

Les courses (trot et galop) : 11 Milliards d’€ de CA

Le terme « courses hippiques » rassemble toutes les courses de chevaux (galop, trot). Sont distinguées :
Les épreuves de trot : Le trot attelé ou monté
Les épreuves de galop : Le plat ou l’obstacle (steeple-chase, courses de haies, cross).

Les sports équestres et loisirs équestres : 750 Millions d’€ de CA

Les sports équestres regroupent un ensemble de disciplines – 30 sont reconnues par la Fédération Française d’Equitation (FFE) – 8 sont reconnues par la Fédération Équestre Internationale (FEI) : dressage, Concours de Saut d’Obstacles (CSO), Concours Complet d’Equitation (CCE), attelage, voltige, reining, endurance, dressage para-équestre (cette dernière étant du dressage adapté pour les personnes en situation de handicap). Ces 8 disciplines sont représentées aux Jeux Équestres Mondiaux (JEM) – 3 disciplines sont olympiques : dressage, CSO, CCE – 1 discipline est paralympique : para-dressage Les trois disciplines olympiques sont les plus pratiquées.

La viande : 40 Millions d’€ de CA

La consommation de viande chevaline représente 0,5% de la consommation française de viande.

Les entreprises et industries de la filière : Plus de 55.000 entreprises en France

PME, entreprises connexes, prestataires privés, consultants, socioprofessionnels, etc…

Les autres débouchés économiques

Le cheval médiateur : équithérapie, insertion sociale, rôle éducatif. Actuellement peu de chiffres existent sur ce secteur.
La traction animale : déjà plus de 200 communes utilisent des chevaux pour la collecte de déchets (31%), l’entretien d’espace verts (20%), le transport de personnes (14%), le débardage (9%). Cette filière dynamique crée non seulement de la valeur et des emplois, mais possède également des atouts indéniables d’un point de vue social et environnemental.